Aliments pour bébés: l’hypocrisie «pur sucre» de Nestlé

Est-ce que vous avez aimé cet épisode?

Cinquante ans après le scandale des laits en poudre, Nestlé se positionne en leader mondial de la nutrition infantile. La multinationale suisse redouble d’efforts pour présenter ses produits comme sains et essentiels au développement des bébés, n’hésitant pas à recourir à des stratégies marketing agressives. Dans ce nouvel épisode, Laurent Gaberell, responsable agriculture et alimentation chez Public Eye, raconte comment il a mis en lumière un double standard dans certains produits Nestlé. Dans les pays à revenu plus faible, comme l’Afrique du Sud ou l’Indonésie, les céréales infantiles et les laits de croissance vendus par le géant de l’agroalimentaire contiennent des quantités élevées de sucre ajouté, alors que de tels produits en sont exempts en Suisse et dans les principaux marchés européens. Pourquoi une telle hypocrisie et quelles en sont les conséquences?  

🖥 Visionner le podcast sur Youtube

 🔎 Références et informations complémentaires:

Signez la pétition de Public Eye «Pour Nestlé tous les bébés ne sont pas égaux»

Enquête de Public Eye «Comment Nestlé rend les enfants accros au sucre dans les pays à revenu plus faible», avril 2024

Enquête de Public Eye «Lutte contre la malbouffe au Mexique: Comment Nestlé fait danser le SECO», juillet 2022

Dossier de Public Eye sur la consommation

Article du Monde «Nestlé secoué par un document interne affirmant que 60% de ses produits ne sont pas bons pour la santé», 01.06.2021

Emission Tell Quel de la RTS «Vous avez dit Nestlé?», 27.02.1981

Vidéo TikTok de Meagan Adonis, 27.12.2023

📱Retrouvez-nous sur les médias sociaux:

Youtube, Facebook, Instagram, Twitter/X, Bluesky, LinkedIn

📰 Impressum:

Production: Public Eye

Animation: Damian Veiga Löffel

Images et montage: Planfilms

Jingle et Sound Design: Julien Matthey

Studio: Owl Studio


Partagez cet épisode :

Le podcast de l’ONG Public Eye a pour but décrypter le rôle de la Suisse et de ses multinationales dans les injustices locales ou mondiales.

Suivre ce podcast :


C'est quoi un podcast ?

Un podcast est un contenu audio numérique que l'on peut écouter quand on veut, où l'on veut. Pour une définition beaucoup plus complète c'est ici. Prévoir café ou aspirine.


C'est quoi Podmust ?

Podmust est un projet ayant pour mission de démocratiser le podcast. On travaille dur chaque jour pour vous proposer les podcasts et épisodes du moment, comme les grosses plateformes, mais en tout petit. Vous pouvez nous aider à remplir notre mission en partageant cette page (et cela aide aussi le podcast, au passage).


Comment je fais pour écouter d'autres podcasts ?

C'est une bonne question. Nous avons de magnifiques collections thématiques ou alors vous pouvez laisser faire le destin et découvrir un podcast au hasard. Vous avez la flemme ? OK, on vous propose directement quelques podcasts similaires. Mais sérieusement, faites un effort...

Le must du Podcast

Actualités, recommandations, sélections et plus encore : les podcasts du moment sont sur Podmust.
Avec par exemple nos meilleurs podcasts foodnos meilleurs podcasts expatsnos meilleurs podcasts sur l'Europe.

Le must sur l’industrie du Podcast

Une veille quotidienne, une ligne éditoriale de caractère, une newsletter reconnue, des commentaires loin d'êtres fades, des contenus exclusifs...
Depuis 2018 Podmust observe les mutations de l'audio digital en France et dans le monde avec un point de vue unique.

La répartition actuelle des hébergeurs présents sur Podmust est un bon aperçu du secteur du podcast francophone.
ausha
29.35 %
acast
24.36 %
audiomeans
8.93 %
spotify
5.3 %
podcloud
4.39 %
podcastics
3.93 %
simplecast
2.72 %
audion
2.57 %
autres
18.46 %

Podmust, c'est la plateforme n°1 de découverte et de recommandation des meilleurs podcasts du moment. C'est aussi le média indépendant n°1 (décidément) sur l'industrie du Podcast. Podmust permet de s'informer, de découvrir, de trouver les contenus qui vous feront du bien. Parce que c'est important, de se faire du bien.

© Podmust 2024