Arrêt sur images

Échec des masques, échec des tests, application Covid délaissée : la critique de la gestion de la crise par les commentateurs français a largement été faite. Mais qu’en pensent les journalistes étrangers ? Surtout ceux d’un pays proche sans cesse comparé à la France, l'Allemagne ?  Pour y répondre, deux journalistes allemands, correspondants à Paris, ont accepté de porter le regard sur la gestion politique de l'épidémie en France : Britta Sandberg, correspondante de l’hebdomadaire Der Spiegel tiré à un million d’exemplaire chaque semaine, et Léo Klimm, correspondant du Süddeutsche Zeitung, quotidien le plus vendu en Allemagne après le tabloïd Bild.

L'épisode en grand format
ASI, présentée par Daniel Schneidermann, prolonge le travail de l'émission de France 5 : un retour critique sur des sujets traités dans les médias nouveaux et traditionnels. Retrouvez ici nos 15 dernières émissions en accès libre. Pour découvrir l'intégralité de nos publications (émissions, articles et chroniques), rendez-vous sur https://www.arretsurimages.net
Description rédigée par Arrêt sur images.

Arrêt sur images a décidé de rendre disponibles en podcast ses émissions en accès libre, c’est-à-dire celles qui ont été votées par leurs abonnés, ainsi que d’autres.


Pour aller plus loin :

Notre collection Journalisme Un podcast au hasard 🎲
la sélection du jour

« Nous sommes le mardi 24 novembre, voici le journal »

Les meilleurs podcasts d'actualité réunis dans une sélection qui se met à jour au fil de la journée.

Magazine

Grand format : Les podcasts d’horreur

Audion et Podmust s’associent pour vous permettre d’explorer les transformations du paysage podcastique français. Même si l’ambiance d’Halloween n’était pas vraiment au rendez-vous cette année, nous avons enquêté sur les podcasts d’horreur et leur rapport particulier à la peur.

À propos

Podmust, c'est la plateforme n°1 de découverte et de recommandation des meilleurs podcasts. Podmust permet de découvrir, de chercher, et surtout de trouver les podcasts qui vous feront du bien. Parce que c'est important, de se faire du bien.