Vénus s’épilait-elle la chatte ?

Dans cet épisode spécial réalisé en collaboration avec Yesss, le podcast qui célèbre les victoires sur le sexisme, Anaïs, Margaïd, Elsa et moi-même avons reçu des témoignages de personnes qui se sont battues pour exprimer leur créativité, leur force et leur courage, et ça nous a fait beaucoup de bien. Ensemble on a parlé d’éducation et de résistance dans les écoles d’art (12’50), des nombreuses représentations de viol dans l’art (36’20), de résilience (30’20), d’art queer (42’40), de précarité (46’54), de censure et de ouin-ouins (10’13), de vols de cuillères (06’05), de validisme (56’20) et des Guerilla Girls (57’48).


Pour bénéficier de 15% de réduction sur dansmaculotte.com c'est avec le code VENUS15


Références entendues dans l’épisode 


Alice Coffin, Le Génie Lesbien, 2020, Grasset

John William Waterhouse, Hylas et les nymphes, 1896, Manchester Art Gallery / Article de Sonia Boyce sur son retrait de ce tableau 

Balance ton école d’art

My art not my ass

Violences sexuelles dans le milieu de l’art : vers la fin de l’omerta ?, article de Magali Lesauvage et Marine Vazzoler paru dans Le Quotidien de l’art du 16 octobre 2020

Marie Bashkirtseff, Journal (1873-1877), 10/18

Claudine Cordani, La Justice dans la peau, 2020 

Ovide, Les Métamorphoses, 1er siècle après JC

Sylvie Lecoq-Ramond et François-René Martin, Posséder et détruire : stratégies sexuelles dans l’art d’Occident, catalogue d’exposition, Louvre, 2000

Ana Mendieta, Rape Scene, 1973, Londres, Tate 

Exposition We are here we are queer de Marion Cazaux à Pau en 2019

Goya, La Reine Marie-Louise à cheval, 1799, Madrid, Prado

José de Ribera, La Femme à barbe, 1631, Madrid, Prado

Les tribulations d’un Titou autiste, blog de Marie sur le quotidien de son enfant  

Vidéo de présentation des Guerilla Girls

Jean-Auguste-Dominique Ingres, La grande Odalisque, 1814, Paris, Louvre

Vidéo de l’étudiante refusée au Musée d’Orsay à cause de son décolleté

Gustave Courbet, l’Origine du Monde, 1866, Paris, Musée d’Orsay

Jean-Auguste-Dominique Ingres, La Source, 1856, Paris, Musée d’Orsay

Exposition [email protected] organisée en 2009 par Camille Morineau





 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.


L'épisode en grand format
Pourquoi les musées sont remplis de femmes nues à côté d’hommes habillés ? Pourquoi les grands génies sont tous des hommes ? Pourquoi l’art représente autant de scènes de viol ? Pourquoi on oublie souvent de parler des personnages noirs dans les tableaux ? Et pourquoi Picasso était-il si méchant ?  Vénus s'épilait-elle chatte déconstruit l’histoire de l’art occidentale, en proposant un point de vue féministe et inclusif. Largement basé sur le patriarcat et la colonisation, l’art a contribué à normaliser la domination masculine et la blanchité comme la référence unique et neutre, et c’est important d’en parler, pour mieux comprendre ce qu’on regarde, et se réapproprier tout ce patrimoine commun. Au programme : un épisode par mois avec à chaque fois un.e spécialiste de la question. Écriture et réalisation : Julie Beauzac Illustration : Anna Wanda Gogusey, 2019 Musique : Kumbia Queers, "Chica de calendario", ("Kumbia Nena, 2007), © 2015 Horario Invertido Records © Tous droits réservés
Description rédigée par Vénus s’épilait-elle la chatte ?.

Pour aller plus loin :

Notre collection Art Un podcast au hasard 🎲
la sélection du jour

« Nous sommes le mardi 24 novembre, voici le journal »

Les meilleurs podcasts d'actualité réunis dans une sélection qui se met à jour au fil de la journée.

Magazine

Grand format : Les podcasts d’horreur

Audion et Podmust s’associent pour vous permettre d’explorer les transformations du paysage podcastique français. Même si l’ambiance d’Halloween n’était pas vraiment au rendez-vous cette année, nous avons enquêté sur les podcasts d’horreur et leur rapport particulier à la peur.

À propos

Podmust, c'est la plateforme n°1 de découverte et de recommandation des meilleurs podcasts. Podmust permet de découvrir, de chercher, et surtout de trouver les podcasts qui vous feront du bien. Parce que c'est important, de se faire du bien.