“Fast and phallus”, reportage en éjaculation rapide avec ARTE Radio

“Fast and phallus”, reportage en éjaculation rapide avec ARTE Radio

“En fait je voulais faire un podcast sur la masculinité je me retrouve à faire un podcast féministe.” Louise Régent déclenche une réflexion sur un des aspects de « la perfection au masculin » dans un épisode du podcast Profils d’ARTE Radio.

Dans le domaine du reportage, le format « un témoin un expert » est souvent plébiscité, utilisé parfois jusqu’à l’outrance dans les podcasts (ou les journaux télévisés). Quand madame Michu déplore la hausse de ses factures d’électricité, un conseiller en énergie nous expliquera d’où vient le problème et fournira ses conseils. Quand Robert raconte les rhumatismes dont souffre son chien en hiver, une vétérinaire saura rappeler les bonnes attitudes à adopter avec nos compagnons canins.

Rien de bien folichon donc dans nos assiettes au moment du JT de 13h, si l’on n’ajoute pas les éléments qui donnent un peu plus de sens au mot « reportage ». C’est sûrement sur ce point que sort du lot Fast and phallus, nouvel épisode du trop peu actif podcast Profils d’ARTE Radio qui nous emmène loin des marronniers du journalisme.

Il faut reconnaître que le titre de l’épisode, avec son habile jeu de mots, joue pour beaucoup dans l’éveil de la curiosité chez l’auditeur ou auditrice. Car au premier contact (dans une application de podcasts par exemple) on ne sait pas encore de quoi il sera question. Tout au plus la vignette de l’épisode confirme-t-elle la partie anatomique concernée. Mais allons-nous embarquer dans une analyse de la virilité au cinéma ? Plonger dans la production industrielle de films X ? Ce n’est qu’à partir du descriptif (qui est loin d’être un élément prioritaire de découvrabilité dans les podcasts) que l’on sait enfin de quoi il retourne : l’éjaculation. Précoce, rapide ou prématurée. Et vous ne l’aviez pas forcément vu venir (ah ah).

De par la diversité des sujets abordés dans le podcast Profils, quand on connaît un peu la production ARTE Radio, un choix s’opère alors : se laisser tenter ou non, par un thème dont clignotent déjà les étiquettes « santé » et « psychologie » dans le cerveau, alors que quelques secondes auparavant vous pouviez encore croire à du croustillant cinématographique. C’est ici que la journaliste Louise Régent transforme l’essai : en donnant envie d’essayer, justement, l’écoute de son reportage. En sachant captiver puis retenir, avec un sujet qui demeure encore tabou et où les témoins se font rares : « après 6 mois de recherches, un seul homme a accepté de témoigner ».

Le témoin : Benjamin. L’expert : Gilbert Bou Jaoudé. Le sujet : vous l’avez déjà. Le format : une vingtaine de minutes qui alternent entre confessions et explications, qui sortent des sentiers battus dans le traitement des sujets tabous. On pense à l’excellent podcast suisse Brise Glace, avec beaucoup plus d’expertise et un peu plus d’humour également.

Dans tous les aspects intéressants abordés par le podcast, il y a des thèmes qui semblent imprévus par la journaliste elle-même lors de sa préparation. On y découvre notamment les différences culturelles voire ethniques dans le rapport à l’éjaculation, les contraintes physiques ou psychologiques, ou bien encore le lien avec le plaisir féminin.

“En fait je voulais faire un podcast sur la masculinité, je me retrouve à faire un podcast féministe.”

Louise Régent

Fast and phallus, on n’y entre donc pas forcément par le bon angle, mais on n’en ressort pas déçu. Un bon exemple de sérendipité dans le Podcast.


Jean-Patrick
par Jean-Patrick
15.01.2022
Twitter LinkedIn

Laisser un commentaire

À découvrir aussi

À propos

Podmust, c'est la plateforme n°1 de découverte et de recommandation des meilleurs podcasts. Podmust permet de découvrir, de chercher, et surtout de trouver les podcasts qui vous feront du bien. Parce que c'est important, de se faire du bien.