Avec Google Podcasts Manager, le suivi statistique des podcasts franchit une nouvelle étape

C’est une frustration qui concerne de nombreux créateurs de podcasts : le manque de statistiques détaillées, afin de mieux connaître ses auditeurs. Pourtant les solutions ne manquent pas, entre les données fournies directement par les hébergeurs de podcasts, et les solutions de tracking (suivi) que l’on peut ajouter, comme Podtrac ou Chartable. Ce double suivi permet souvent d’avoir un bon aperçu de son audience, sans être l’idéal.

Et c’est là où Google intervient de façon plutôt habile. Déjà propriétaire de la solution de suivi statistique la plus utilisée dans le monde (Analytics), le géant californien lance Google Podcasts Manager, son propre outil de tracking disponible pour les podcasts référencés sur son application Google Podcasts récemment mise à jour.

Le processus est simple : il suffit d’un compte Google, puis de vérifier que l’on est bien le propriétaire du podcast que l’on souhaite suivre (via l’envoi d’un code sur l’adresse email associée au podcast dans le flux RSS) et le podcast apparaît ensuite dans l’interface de suivi. Au programme : les « heures de pointe » d’écoute du podcast, les heures creuses, la durée d’écoute, le nombre d’écoute par podcast, épisode ou chapitre, les appareils utilisés, la complétion (un sujet central : savoir si les épisodes sont écoutés intégralement), etc.

Il est également possible de donner accès à ses statistiques à d’autres personnes en leur attribuant des rôles (lecteur, éditeur ou administrateur) et de gérer plusieurs podcasts depuis un même compte. Une chose est sûre : les utilisateurs de Google Analytics sauront rapidement naviguer dans l’outil.

Grandes absentes : les données démographiques. Un choix également fait par Apple (celui de les conserver privées) mais pas par Spotify par exemple. Et l’on sait bien que Google connaît parfaitement ces données…

Ce qui est certain, c’est qu’en mettant un peu de Google Analytics dans Google Podcasts, la firme californienne sait qu’elle répond à un réel besoin, et en profite pour donner un nouvel atout à son propre service de podcasts via son application. Il s’agit d’une nouvelle étape intéressante qui laisse imaginer la suite. Par exemple, si Google se mettait à fournir son propre préfixe de suivi dans les flux RSS (en remplacement de Podtrac ou Chartable), la société ferait à coup sûr main basse sur les données statistiques des podcasts à grande échelle. Et donc celles de l’audience. Et donc celles de la monétisation…

Jean-Patrick
par Jean-Patrick
13.05.2020
Twitter LinkedIn

À découvrir aussi

À propos

Podmust, c'est la plateforme n°1 de découverte et de recommandation des meilleurs podcasts. Podmust permet de découvrir, de chercher, et surtout de trouver les podcasts qui vous feront du bien. Parce que c'est important, de se faire du bien.